This site is registered on WPML.org as a development site.
FRAIS DE PORT OFFERTS A PARTIR DE 50€

VOUS AVEZ UNE QUESTION ? 04.42.17.14.70

La phycocyanine, serait-elle un remède potentiel contre les allergies ?

par | Mar 19, 2021 | Bien-être, Conseil, Phycocyanine, Science | 0 commentaires

Quels sont les différents types d’allergies ? Comment se manifestent-elles ? En quoi la phycocyanine est-elle un élément intéressant pour lutter contre les allergies ?

Les sources et types d’allergies

Notre corps est sans cesse confronté à des ennemis extérieurs : microbes, virus, bactéries.

Mais il fait aussi face à des ennemis de base anodins pour l’organisme

L’allergie est une hypersensibilité de l’organisme, une défaillance du système immunitaire face à des substances généralement inoffensives.

La fréquence des allergies ne cesse d’augmenter depuis quelques années. En France, 25 à 30 % de la population générale a une allergie.

Nous distinguons différents types d’allergies :

  • alimentaires : lait de vache, œuf, arachide, moutarde, poisson, fruits à coque…

  • respiratoires : acariens, moisissures, pollens, chats, chiens, rongeurs et chevaux…

  • de contact avec la peau : composants des cosmétiques, lessives, métaux…

  • médicamenteuses : antibiotiques, produits anesthésiques …

  • professionnelles : latex, farine, ciment, formol…

Pour les combattre, il dispose d’une arme puissante : le système immunitaire.

Le mode de fonctionnement au niveau biologique :

L’allergie se manifeste alors quand l’organisme « rencontre » l’allergène, une réaction de rejet du système immunitaire qui considère la substance mangée, bue, touchée ou respirée, comme un grave ennemi se déclenche.

En effet, l’organisme, au lieu de nous défendre contre une agression réelle, se dérègle et se met à réagir contre les allergènes dont la personne est sensibilisée.

Le corps va alors réagir à des molécules qu’il perçoit comme nocives mais qui en soit ne le seraient pas, s’ensuit alors l’activation des cellules du système immunitaire qui vont (1) aller détruire l’allergène et (2) relâcher des substances (médiateurs chimiques de l’inflammation) qui enverront des signaux aux autres cellules de défense immunitaire.

Les cellules immunitaires ainsi activées libèrent des médiateurs de l’inflammation dans le milieu extracellulaire, dont les effets combinés vont permettre le recrutement de cellules circulantes, l’élimination du pathogène et la réparation de la lésion.

Les réactions observées pendant une manifestation allergique sont principalement dues à ces médiateurs chimiques qui causent les inflammations.

Cette réaction se traduit notamment par une production d’anticorps spécifiques de l’allergie – les IgE (Immunoglobulines E).

La phycocyanine ? Un remède potentiel :

La phycocyanine est une protéine qui se situe dans l’appareil photosynthétique de la spiruline. Elle est composée d’une base protéique (apoprotéine) faite de deux petites protéines α et β et de trois molécules de phycocyanobiline.

L’apoprotéine et la phycocyanobiline ont des propriétés antioxydantes très puissantes. Une fois dans le corps, la phycocyanobiline est convertie en une molécule similaire à la bilirubine [1] qui est un puissant antioxydant naturel et un composant de l’hémoglobine.

Ces agents antioxydants sont des éléments clé dans l’élimination de radicaux libres qui entraînent des dommages importants sur notre organisme en s’attaquant aux tissus et cellules de notre corps provoquant un vieillissement prématuré et l’apparition de maladies. Lorsque les radicaux libres deviennent trop importants par rapport à nos réserves d’antioxydants, il se crée alors un déséquilibre et il devient impossible de lutter contre les effets dévastateurs des radicaux libres. Pour combattre efficacement, il est nécessaire d’augmenter nos réserves en consommant un antioxydant puissant qui a montré ses bienfaits exceptionnels sur notre organisme.

La phycocyanine viendrait non seulement inhiber la production des IgE [2] et de l’histamine [3], mais augmenterait aussi le taux d’immunoglobuline A (IgA), qui est un anticorps qui renforce le système immunitaire. La consommation continue de la phycocyanine préparerait le système immunitaire lors d’une exposition à la substance allergène et amènerait à une baisse significative des symptômes d’allergie. À ce jour, on ne connaît qu’un seul composé naturel pour lutter contre l’asthme : la phycocyanine !

SOURCES

Explications générales sur les allergies

https://allergies.afpral.fr/allergie/decouvrir-les-allergies/qu-est-ce-qu-une-allergie

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/allergies/comprendre-allergies

Explication sur les molécules et cellules impliquées dans l’inflammation

http://acces.ens-lyon.fr/acces/thematiques/immunite-et-vaccination/thematiques/immunite-innee-barrieres-naturelles-et-reaction-inflammatoire/les-mediateurs-de-l2019inflammation#:~:text=A%20%2D%20Les%20cellules%20immunitaires%20r%C3%A9sidantes,les%20lymphocytes%20T%20et%20B.

 

RÉFÉRENCES SCIENTIFIQUES

[1] Eriksen (2008) Production of phycocyanin-a pigment with applications in biology,biotechnology, foods and medicine. Applied Microbiology and Biotechnology, 80:1-14.

[2] Nemoto-Kawamura C., Hirahashi T., Nagai T., Yamada H., Katoh T. and Hayashi O. (2004) Phycocyanin enhances secretary IgA qntibody response and suppresses allergic IgE antibody response in mice immunized with antigen-entrapped biodegradable microparticles. Journal of Nutritional Science and Vitaminology 50(2):129-136

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *